Les 20 ans de la 206 avec une Peugeot 208 GTi

avatar News Auto

Si tu as touvé ça cool, partage donc !

Vous souvenez-vous de la publicité produite par Peugeot en 2003 pour promouvoir sa 206 ? Mais si, souvenez-vous, celle qui se passe en Inde où l’on voyait un homme transformer son ancienne Ambassador en une 206 par des méthodes disons peu communes ! Des collisions, un éléphant et un peu de soudure pour un changement de look total !

 

La Peugeot 206 fête ses 20 ans cette année. Vous ne le saviez peut-être pas mais la 206 a été le véhicule le plus vendu de l’histoire pour la marque, 8.3 millions d’exemplaires en 10 ans dont 5.1 million en Europe ! Sorti en 1998, elle devait succéder à la mythique 205 qui avait sauvé Peugeot de la faillite à cette époque !

Pour cela, Peugeot a décidé de lancer un défi similaire à la publicité de 2003 à son université de design indienne. Leur rôle était de transformer une Ambassador

Ambassador en une 208 GTi artisanale :

Peugeot 208 GTi sur base d’Ambassador

 

Peugeot 208 GTi BPS

On remarque que le résultat est quand même bien plus convaincant que l’avait été la 206 à l’époque !

Peugeot 206 sur base d’Ambassador

On peut quand même saluer le travail qui a été fait sur cette 208, on pourrait presque y croire avec la coupe franche, les jantes et les optiques. Cependant, elle est trahie par sa sa hauteur de caisse, ses portières avant très courte et son pot d’échappement ridicule !

Peugeot 208 GTi sur base d’Ambassador

Il manquerait plus que l’intégration du 1.6 THP de 208 chevaux avec son Torsen pour voir ce qu’elle vaut par rapport à son original, même si l’on se doute déjà du résultat, ça reste fun !

 

Last modified: 28 mars 2018

Previous Story

News Auto

Nouvelle Peugeot 508: une GTi en préparation ?

Si tu as touvé ça cool, partage donc ! FacebookTwitterPinterest  Elle a fait son show au salon de...

Next Story

Header, News Auto

Bienvenue au nouveau Toyota RAV4 (2019) !

Si tu as touvé ça cool, partage donc ! FacebookTwitterPinterestToyota offre une transformation complète à...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *