Accusée de mortalité, la vitesse est-elle coupable ?

avatar Header, News Auto

Si tu as touvé ça cool, partage donc !

Aux yeux des pouvoirs publics et des médias en général, on dépeint régulièrement le conducteur pris en excès de vitesse comme un délinquant de la route, inconscient du danger qu’il fait courir aux innocents automobilistes avec qui il partage la route. Evidemment, cet article n’est pas là pour déresponsabiliser ou justifier les malades de la vitesse qui courent des risques insensés pour se coller les yeux au fond du crâne, mais simplement pour mettre en lumière une réalité qui pourrait bien remettre en cause la logique de sécurité routière dans l’Hexagone.

On renvoie souvent dans la figure du conducteur lambda la faiblesse du gain en temps inversement proportionnel aux risques pris, tant pour la sécurité des autres usagers que pour le précieux permis de conduire du contrevenant. Seulement voilà, combien d’automobilistes pris en flagrant délit roulent à l’excès dans le but de gagner du temps ? On considère en effet que si l’automobiliste écrase le champignon, c’est parce qu’il est pressé et point final. Ce raccourci dans l’esprit commun est, à mon gout, à l’origine de l’antagonisme croissant des conducteurs envers les règles du code de la route, condamnés pour l’utilisation d’un moyen n’ayant rien à voir avec la fin pour laquelle ils se retrouvent trop souvent à cracher au bassinet, l’esprit menotté par une justice sourde aux raisons réelles de leurs motivations. Et pour cause, combien d’entre nous se contentent de signer avec une résignation certaine leur procès-verbal, moins par respect pour ces saintetés du corps militaire que par dépit de voir un peu plus de leur précieux temps gaspillé dans un tribunal dont le verdict ne fera pas l’ombre d’un doute… ?

Dans cette logique de réduction de la vitesse (et soi-disant de la mortalité routière), que nous apprennent nos voisins européens, notamment ceux qui ont fait un choix délibérément différent ? Je pense en effet à nos concitoyens allemands qui sont régulièrement cités par nos politiques pour la réussite de leur système économique, social ou politique. Ce qu’on entend beaucoup moins souvent, c’est qu’outre-Rhin il existe la célèbre autobahn, une autoroute où les limitations de vitesses sont inexistantes sur plusieurs tronçons, l’idéal pour tous les amateurs de grande vitesse qui peuvent laisser toute la puissance de leurs cylindrées suralimentées s’exprimer.

À en suivre la logique de nos dirigeants politiques, l’hécatombe ne doit pas faire l’ombre d’un doute avec un compteur de mortalité qui doit atteindre le rupteur chaque année. Sauf que rapporté au million d’habitants, le nombre de tués sur les routes allemandes a toujours été plus faible qu’en France, avec un écart qui a tendance à se réduire mais qui reste malgré tout conséquent. Ce constat est bien sur insuffisant pour démontrer que vitesse et mortalité ne sont pas liés, mais il prouve cependant qu’un relâchement de la pression sur les épaules des automobilistes ne conduit pas nécessairement à un désastre.

Nos amis de la place Beauvau auraient-ils omis un détail dans leur analyse de la mortalité routière, un petit grain de sable qui fait toute la différence ? Ne serait-il pas judicieux, de copier une nouvelle fois le modèle allemand en sélectionnant à intervalles réguliers du territoire des tronçons suffisamment sécurisés et sans limitation de vitesse, faisant passer du même coup le statut du péage d’impôt déguisé à droit d’entrée justifié ? On vous laisse y réfléchir…

Audric

Last modified: 22 septembre 2018

Previous Story

Header, News Auto

Renault se lance dans la livraison de colis

Si tu as touvé ça cool, partage donc ! FacebookTwitterPinterestAlors que le salon de Hanovre, consacré aux...

Next Story

Header, News Auto

Peugeot relance son offensive dans le secteur des hybrides

Si tu as touvé ça cool, partage donc ! FacebookTwitterPinterestAprès une commercialisation confidentielle...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *