Automobilistes: préparez-vous pour le plus gros racket de tous les temps !

avatar Header, News Auto

Si tu as touvé ça cool, partage donc !

On imagine aisément la scène. Par une fin d’après-midi chaude et humide, dans un bureau cossu de la place Beauvau, sont réunis autour d’un grand cru AOC les divers cadres, polytechniciens et autres énarques de l’Intérieur et du Budget. Tous se creusent l’esprit pour résoudre la complexe équation de l’équilibre budgétaire.

Il faut rentrer des ronds, mais sur qui les prélever ? Pas question de toucher aux plus riches, leurs affaires ne sont déjà que trop délocalisées dans les lointaines contrées anglo-saxonnes, asiatiques ou du Benelux. Les jeunes ? Leur capacité à payer est loin d’être la plus grande. Et nos ainés ? C’est tentant, la génération baby-boom en passe d’arriver à la retraite assure un impact maximal de la mesure sur une part importante de la population, mais ce sera un retour à la case départ lorsque le dernier d’entre eux aura rendu l’âme. Quand aux actifs, ils sont clairement dans la case « ni-ni », à savoir ni trop riche pour être ponctionnés à outrance, ni trop pauvres pour bénéficier d’aides sociales, sans parler de leur rôle prépondérant dans le financement de la protection sociale, rendant un impôt supplémentaire difficilement acceptable.

Alors que faire ? Là aussi, on devine aisément le trentenaire timide murmurer d’un coin obscur de la pièce « et l’automobiliste… ? » Je n’ose imaginer leurs visages ! Il n’en faut pas plus pour donner à l’ensemble du groupe le regain d’optimisme qui leur manquait. Et de constater, 20 ans plus tard, les ravages de cette idée sur le portefeuille toujours plus amaigri des automobilistes français. Mais comment leur en vouloir ? L’automobiliste n’est-il pas une cible idéale pour un État cherchant des rentrées financières à tout va ? Il est en effet suffisamment aisé pour financer l’achat d’un véhicule, mais aussi l’entretenir, l’amortir, l’assurer et, par corollaire, régler le montant des amendes et diverses taxes, déguisées ou pas, qu’il subira tout au long de sa vie de conducteur.

Vous croyez à une coïncidence ? Et pourtant, les mesures gouvernementales qui ont un impact direct sur les finances des automobilistes français n’ont cessé de se multiplier, avec une nette accélération sur la dernière décennie. Je pense bien évidemment aux moteurs diesel dont il est question de se débarrasser au profit des véhicules essence, devenus miraculeusement moins polluants et offrant l’avantage -quel heureux hasard- de renouveler l’ensemble du parc automobile français en une décennie par des véhicules flambants neufs. Et si cette mesure n’est pas suffisante, l’État nous colle une vignette obligatoire (pour ne pas dire discriminatoire) obligeant les véhicules les plus anciens à prendre leur retraite forcée, toujours au profit d’une consommation de véhicule plus importante. Toujours pas convaincu ? L’arrivée du nouveau contrôle technique, immensément plus rigoureux, n’est-il pas là une démonstration flagrante de la politique de renouvellement décidé par l’Élysée et Bercy ? Car qui dit plus de véhicule neufs dit davantage de retombées fiscales dans la poche de notre cher État, jamais à court d’idée toujours plus biscornues pour récupérer quelques milliards dont il a cruellement besoin…

Comment en sommes-nous arrivés là ? À qui la faute ? Il semble évident que certains de nos politiques sont un peu plus responsables que d’autres, mais il apparait évident que cette façon de traiter l’automobiliste produit un malaise certain, surtout lorsque la réduction du nombre de tués sur les routes est présentée comme une raison alors qu’il ne s’agit que d’un prétexte devant lequel les arguments opposés sont bien maigres et les conséquences financières bien réelles. Personne n’est dupe, l’automobiliste est une vache à lait, et il semblerait bien que ce ne soit pas près de s’arrêter…

Audric C.

Last modified: 9 septembre 2018

Previous Story

Header, News Auto

Superéthanol E85 : de l’alcool dans nos réservoirs ?

Si tu as touvé ça cool, partage donc ! FacebookTwitterPinterest+ 7% pour le SP95, + 15% pour le gazole....

Next Story

Header, News Auto

Le renouveau a sonné pour la marque au losange !

Si tu as touvé ça cool, partage donc ! FacebookTwitterPinterestAlors que la concurrence se fait de plus en...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *